Ancienne carte de l'univers: quelle est la vérité cachée derrière la porte des étoiles sri-lankaise?

Ancienne carte de l'univers: quelle est la vérité cachée derrière la porte des étoiles sri-lankaise? 4

Pendant de nombreuses années, des gens du monde entier ont suggéré la possibilité qu'une image mystérieuse sur un rocher dans l'ancienne ville d'Anuradhapura au Sri Lanka puisse être une ancienne porte des étoiles, à travers laquelle les civilisations se sont rendues dans d'autres endroits de l'univers dans un passé lointain.

La clinique Ayurvédique
Anuradhapura est la capitale de la province du centre-nord du Sri Lanka et l'une des anciennes capitales du Sri Lanka, célèbre pour ses ruines bien conservées de l'ancienne civilisation sri lankaise. C'était la troisième capitale du Royaume de Rajarata après Tambapanni et Upatissa Nuwara © A.Savin / Wikimedia Commons

Il est vrai que le mystère persiste aujourd'hui, et la Porte des étoiles au Sri Lanka continue de générer toutes sortes de théories, y compris «Extraterrestres».

Le site est connu sous le nom de Rajarata (Terre des rois), c'était le premier royaume établi sur l'île (vers 377 avant JC) et est au cœur de la culture bouddhiste du Sri Lanka. Aujourd'hui, c'est l'un des endroits les plus visités du pays, attirant des pèlerins fervents dans ses anciens temples bouddhistes et ses stupas géants en forme de dôme.

Sakwala Chakraya ou la «Porte des étoiles» de Ranmasu Uyana

Porte des étoiles Sakwala Chakraya
Une sculpture dans le parc Ranmasu Uyana connue sous le nom de Sakwala Chakraya, c'était une interface ou une porte des étoiles "entre les humains et certaines espèces intelligentes de l'espace" ont été qualifiées d'"absurdes" par les archéologues qui suggèrent que la sculpture pourrait simplement être une première carte du monde © Kadkdesilva / Wikimedia Commons

La ville sacrée d'Anuradhapura abrite également quelque chose de beaucoup plus curieux. Il y a un vieux parc urbain de 16 hectares, populairement connu sous le nom de Ranmasu Uyana (Golden Fish Park), entouré de trois temples bouddhistes au cœur de la ville antique, où il y a un graphique (ou une carte) qui est censé être une carte pour découvrir les secrets de l'Univers.

Mesurant environ 1.8 mètre de diamètre, Sakwala Chakraya (qui se traduit par le «cycle de l'univers» cingalais) a été taillé dans une roche basse parmi les ruines du parc protégé. La façade avant n'est visible qu'au niveau du sol. En fait, quatre sièges ont été taillés dans une surface rocheuse plate opposée, offrant la zone de visualisation idéale.

Chakraya de Sakwala
Diagramme de Sakwala Chakraya © de Silva, Preethi

La carte et les sièges, également d'origine mystérieuse, déroutent historiens, archéologues et érudits depuis plus d'un siècle.

Le professeur d'archéologie Raj Somadeva de l'Université Kelaniya du Sri Lanka a expliqué à la BBC le but possible du diagramme circulaire et des autres structures qui l'entourent.
Somadeva a déclaré:

«Ranmasu Uyana est utilisé depuis longtemps dans l'histoire. La deuxième grande phase de développement semble avoir commencé au 7ème siècle. Au cours de cette période, plusieurs nouveaux bâtiments ont été ajoutés à la conception du jardin précédent. Le graphe mystérieux aurait pu être réalisé à cette époque, mais il est impossible de connaître la raison de son existence et de sa fonction. Tout ce qui y est lié n'est mentionné dans aucun document historique, qui a été méticuleusement entretenu par des moines bouddhistes.

Bien que l'on en sache peu sur le panneau et son objectif, l'iconographie est incompatible avec d'autres sculptures de la période Anuradhapura (IIIe-Xe siècles après JC). Le centre du graphique est formé de sept cercles concentriques divisés par des lignes parallèles verticales et horizontales. Les compartiments rectangulaires contiennent de petits cercles croisés. Pour l'œil inexpérimenté, il existe des figures qui ressemblent à des parapluies ou au tir à l'arc, un cerf-volant, des lignes ondulées et des formes cylindriques. Un anneau extérieur représente les animaux marins comme les poissons, les tortues et les hippocampes.

Comparé à d'autres sculptures de la même période et du même site, comme Sandakada Pahana, qui représente des vignes, des cygnes et un lotus, tous typiques de l'iconographie bouddhiste, le graphique de Ranmasu Uyana n'a pas de contexte religieux, laissant personne sans une explication évidente de la raison étaient là. Cela a laissé les gens très ouverts aux spéculations. Certains ont même émis l'hypothèse que des êtres de l'autre monde arrivaient sur Terre via ce portail. Et le fait qu'ils n'auraient pas pu choisir un meilleur emplacement: les terrains du temple sacré, entourés d'une dense jungle tropicale, sont pour la plupart inhabités et protégés par les autorités.

Cependant, les scientifiques sont sceptiques face à de telles hypothèses. Les problèmes liés à la définition des fonctions d'une telle conception ancienne sont compréhensibles. Pas une seule mention de cet objet n'a survécu à ce jour. Si les moines bouddhistes ont quelque chose de tangible à leur sujet, ils restent silencieux.

Connexion à l'univers

Quatre moines bouddhistes méditent devant Sakwala Chakraya, assis sur des sièges en pierre
Quatre moines bouddhistes méditent devant Sakwala Chakraya, assis sur des sièges en pierre

La théorie qui provoque la plupart des esprits curieux est que l'image sur le rocher est une ancienne carte de l'Univers, vue par les ancêtres de l'humanité actuelle.

Le premier chercheur à remarquer l'importance archéologique de la carte fut Harry Charles Purvis Bell (HCP Bell), un officier britannique nommé premier commissaire à l'archéologie à Ceylan (l'ancien nom du Sri Lanka). Bell a produit un rapport sur le sujet, qui comprenait ce qui suit:

«Cette ancienne« carte du monde », peut-être la plus ancienne qui existe, est d'un intérêt extraordinaire. Sa présence… témoigne de l'ancienneté de cette tradition astronomique qui est encore pratiquée dans certains monastères bouddhistes de Ceylan.

Bien que le tableau ne ressemble pas à une carte dans un sens moderne, Bell a ajouté:

«Il représente une table cosmographique d'antan qui illustre avec la simplicité la plus naïve les notions bouddhistes de l'univers.»

Bell a interprété les cercles, les symboles et la vie marine sur la carte, en se basant sur sa connaissance du bouddhisme sur l'île, dans le sens de la Terre, des mers, de l'espace extra-atmosphérique et de l'Univers.

Code secret

Pour dire, ce que HCP Bell a suggéré a été amplifié par les touristes modernes avec "Yeux d'aigle", qui a commenté les parallèles entre la lettre d'Anuradhapura et des endroits similaires dans d'autres pays que certains croient être des portes stellaires, d'anciennes portes par lesquelles les humains pourraient entrer dans l'Univers. Sa théorie dit que la carte contient le code secret pour déverrouiller le portail.

Abu Ghurab en Egypte (à gauche) et La Puerta de Hayu Marka au Pérou (à droite)
Abu Ghurab en Egypte (à gauche) et La Puerta de Hayu Marka au Pérou (à droite)

Certains chercheurs alternatifs ont noté que le portail des étoiles d'Anuradhapura avait des formes et des symboles presque identiques à ceux trouvés à Abu Ghurab en Égypte et à La Puerta de Hayu Marka au Pérou. La ressemblance la plus frappante a été dite lorsque la spéculation sur la porte des étoiles du Sri Lanka a atteint son apogée, avec sa proximité de l'eau. Le réservoir voisin de Tissa Weva, construit en 300 avant JC, était une preuve concluante, car Abu Ghurab et la porte Hayu Marka ont également été construits près de l'eau, ce qui, selon la théorie de la porte des étoiles, permettait à des êtres extraterrestres de traiter l'or de l'eau de la Terre. .

Table à la montagne Danigala également connue sous le nom de montagne Alien
Table à la montagne Danigala également connue sous le nom de montagne Alien

Cette théorie surnaturelle a été alimentée en outre par la proximité de la table avec la montagne Danigala, également connue sous le nom de montagne extraterrestre, dans la ville sacrée de Polonnaruwa. Au milieu de la jungle et populaire auprès des marcheurs, Danigala a une forme circulaire unique et un sommet totalement plat. Cela a conduit certains à conclure qu'à un moment donné, il a dû être utilisé pour les atterrissages d'OVNIS. Fait intéressant, selon les habitants, la montagne Danigala attire plus d'étoiles filantes et de tonnerre et d'éclairs dans le ciel que partout ailleurs.

L'énigmatique stargate du Sri Lanka semble rester entourée de mystère, son but et sa signification sont encore perdus dans le temps. Alternativement, toutes ces découvertes pourraient témoigner d'une civilisation universelle hautement développée, qui a coexisté avec la nôtre au début de la formation de l'humanité.

Total
74
Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

article précédent
le-réseau-de-la-terre-les-monuments-anciens-le-réseau-d'énergie

The Earth Grid: Des monuments antiques ont-ils été créés à partir d'une conscience mondiale secrète?

article suivant
Pedro la momie de la montagne

Pedro: la mystérieuse momie des montagnes